La couverture WiFi s'étend à Issy-les-Moulineaux

A Issy-les-Moulineaux l’Internet sans fil urbain s’étend à deux zones très fréquentées de la Ville : le centre ville, dont le réseau est opéré par Orange et le quartier Val de Seine - le quartier d’affaire de la ville - opéré par Neuf Cegetel. L’extension de ce réseau permet aux utilisateurs munis de leur ordinateur portable ou d’un téléphone mobile bi-mode (GSM et Wi-Fi), de se connecter à l’Internet haut débit et de consulter leurs emails à tout moment à partir d’une terrasse, d’un banc public ou d’un abribus. Cette initiative illustre la volonté de la Ville d’Issy de favoriser la couverture extérieure sans fil la plus large possible sans faire appel aux contribuables et en respectant le libre jeu de la concurrence.

Au printemps 2003, Issy avait été l’une des premières collectivités à offrir des points d’accès publics au Wi-Fi à l’intérieur de ses bâtiments : Hôtel de Ville, Centre Administratif, Parc Municipal des Sports, Médiathèque, Cube, Pépinières d’entreprises.

Les sites web de la Ville en accès gratuit

Aujourd’hui, Issy-les-Moulineaux, respectueuse du droit de la concurrence sur le choix des occupants de son domaine public, accompagne deux opérateurs privés - Orange et Neuf Cegetel - dans la mise en place et la gestion à leurs frais de réseaux Wi-Fi. Chaque utilisateur pourra désormais consulter ses emails et surfer sur Internet à l’intérieur comme à l’extérieur du Palais des Sports, en attendant son RER à la station Issy Val-de-Seine ou son bus Place Paul Vaillant Couturier. En contrepartie de l’installation de points d’accès Wi-Fi sur le mobilier urbain, Issy a obtenu la gratuité d’accès aux sites web municipaux (www.issy.com et www.issy.tv), permettant à chaque Isséen d’obtenir gratuitement toute information concernant sa ville.

Par ailleurs, les opérateurs, en partenariat avec les services de la Ville, ont porté une grande attention à une intégration harmonieuse des bornes Wi-Fi dans le paysage urbain. Ainsi, Neuf Cegetel a profité des travaux de la rue Rouget de Lisle pour intégrer ses bornes à l’intérieur des candélabres.